Thème 3

L’adéquation entre la formation et l’emploi : le cas de la formation sur mesure dans l’enseignement supérieur à Montréal

Objectifs de recherche

Comprendre comment l'adéquation formation-emploi est établie en formation sur mesure Dégager les processus par lesquels cette adéquation est établie Comprendre la contribution des institutions d'enseignement postsecondaire dans le développement économique de Montréal

Détails de la recherche

Le projet consiste à répertorier les manières dont les intervenants construisent une articulation ou un arrimage jugé adéquat entre l’emploi et la formation. Dans le contexte actuel, il s’agit d’un processus continue qui oblige les intervenants à penser et repenser les emplois et leurs actions formatrices. Plus spécifiquement, la recherche s’intéresse aux projets de formation sur mesure offerts aux entreprises par les établissements d’enseignement postsecondaire. Le développement de la formation sur mesure implique des accords et des négociations sur les contenus et formats de formation offerts. Reste à voir comment cette négociation se déroule pour que les partenaires jugent qu’il y a adéquation entre la formation et l’emploi.

 

Conclusions principales

La présente recherche avait pour objectif de contribuer à l’avancement des connaissances sur la question de l’adéquation entre la formation et l’emploi par l’étude de la formation sur mesure (FSM) dans les établissements d’enseignement supérieur de la région de Montréal. Nous désirions, dans un premier temps, donner la parole aux intervenants des services éducatifs qui œuvrent en FSM afin de connaitre leurs conditions d’existence et les différentes composantes de leur travail. Nous désirions ainsi savoir comment ils faisaient correspondre une demande de formation provenant d’une entreprise ou d’une organisation économique à une proposition de formation.

Cette parole se compose de la documentation institutionnelle des établissements montréalais ainsi que des entrevues réalisées. Deux dimensions ont été explorées : (1) les conditions d’existence et les stratégies de développement des organisations scolaires ainsi que (2) les modalités (approche utilisée, étape de travail, etc.) du travail de mise en correspondance.

Le portrait qui découle de l’analyse montre que les SAE et les services/centres universitaires se positionnent différemment dans le marché de la formation de la FSM, les premiers recourant essentiellement à une stratégie de niches, et les seconds s’appuyant sur l’expertise de leurs formateurs (internes ou externes). Les cégeps ont tendance à se positionner dans les secteurs d’activité où ils ont développé une expertise provenant de l’enseignement régulier (DEC), de la formation continue (AEC) ou encore d’un CCTT, tandis que les universités ont plutôt tendance à se positionner dans des domaines disciplinaires plus génériques parce qu’ils ont accès à une expertise issue de la recherche des professeurs, de l’expertise des chargés de cours ou de l’expérience professionnelle de consultants reconnus.

Bibliographie

Sources

  • Doray, P., B. Simoneau, F. et Solar-Pelletier, L. (2017). L’adéquation entre la formation et l’emploi : le cas de la formation sur mesure dans l’enseignement supérieur à Montréal. Montréal : CIRST, CIRDEF, UQAM.

Publications du CIRDEF

Partenaires

Commission des partenaires du marché du travail
En collaboration avec le CIRST - UQAM et ORMES

Équipe de recherche

Contact

Date de début

  • août 2015

Date de fin

  • Février 2017
[sc:document]