Thème 2

La formation de base dans les petites et moyennes entreprises: pratiques et modèles novateurs

[sc name="objectifs" ] [sc name="cute-list-element" element="Comprendre la complexité de la formation de base en milieu de travail" ] [sc name="cute-list-element" element="Présenter les modèles et pratiques novateurs émergents" ] [sc name="cute-list-element" element="Identifier les caractéristiques de la demande pour un rehaussement de qualification" ] [sc name="cute-list-element" element="Identifier les facteurs facilitants ou freinant la demande" ] [sc name="cute-list-element" element="Comprendre les impacts de la formation de base en milieu de travail" ]

Détails de la recherche

Il est difficile d’avoir une vision précise du niveau d’alphabétisation à l’échelle d’un pays, notamment en raison de certains biais statistiques. Cependant, de nombreux rapports d’organismes, tant nationaux qu’internationaux, pointent le fait que de 10 à 20 % de la population des pays de l’OCDE, dont le Canada, se trouve toujours dans une situation d’analphabétisme fonctionnel (niveau 1). La situation au Québec se décrit ainsi:

    • de 20% (niveau 1) à 50% (niveau 2) de la population active est concernée par la formation de base;
    • seul 1% de cette population de niveau 1 participe à des actions de formation de base chaque année;
    • seul 10% de celle-ci bénéficie de formation de base en milieu de travail

Dans ce cadre, le nombre d’adultes participant aux diverses formations de base proposées par les organismes de formation ou les commissions scolaires est nettement insuffisant. Ce constat est d’autant plus vrai pour la formation de base en milieu de travail, qui fait figure de parent pauvre de la formation continue des adultes.

Afin de mieux comprendre les différents pratiques de formation de base en entreprise, le CIRDEF a effectué une recherche en plusieurs volets: une synthèse bibliographique internationale des écrits anglophones et francophones portant sur ce les pratiques et modèles novateurs en formation de base en entreprise; une enquête exploratoire; une recherche-action et quatre études de cas.

[sc name="resultats" ] Phénomène relativement récent dans les économies occidentales, la formation de base en entreprise répond à un enjeu majeur: une frange non négligeable de la population éprouve de sérieuses difficultés en littératie et numératie. Or, la transformation observée dans la demande de qualification de base en entreprise s'explique par un nouveau contexte économique et démographique. Notamment, la mondialisation et la compétition interentreprises entraîne l'introduction de nouvelles technologies et tendent à transformer l'organisation du travail, ainsi que les techniques de production. Ce sont autant de nouveaux défis requérant davantage de compétences chez les travailleuses et les travailleurs. Certaines entreprises se montrent particulièrement proactives et innovantes afin de former leur main-d'oeuvre. Plusieurs constats se démarquent de l'ensemble de la recherche.
  1. Les qualifications actuelles jugées insuffisante d'une minorité importante de la population active est due à une hausse des exigences du travail.
  2. L'expression et l'analyse de la demande de formation de base en entreprise est encore trop marquée par le modèle scolaire: la formation en entreprise n'est pas planifiable comme celle des jeunes.
  3. La difficulté des acteurs de l'entreprise à exprimer et analyser leurs besoins particuliers tient à l'absence d'outils adaptés.
  4. Ce n'est que lorsque la productivité des entreprises est bloquée par des capacités limités que les organisations vont intervenir en matière de formation de base.
  5. La demande provenant des entreprises et des individus est complexe. Faute d'en tenir compte, la formation de base en entreprise reste un domaine sous-développé.
  6. La demande de formation de base dans les entreprises est toujours en tension entre attentes de la main-d'oeuvre et exigences de l'organisation.
  7. La demande de francisation auprès de la main-d'oeuvre immigrante devient généralement un élément déclencheur permettant de révéler les besoins en formation de base de l'ensemble des travailleurs.
  8. Contrairement à certains préjugés, une expérience courte de formation de base, au-delà de son utilité immédiate, génère des effets importants à moyen et à long terme.
  9. L'individu pourra d'autant plus mobiliser les nouvelles compétences dans l'action s'il les a acquises dans une formation contextualisée avec son travail, et en prenant compte de ses attentes.
  10. Le transfert des apprentissages dans l'action n'est pas un processus automatique.
  11. Une petite mise en garde s'impose: faute de situer la formation de base en terme de développement et d'actualisation des compétences et d'y associer les acteurs de l'entreprise, de telles interventions peuvent avoir des effets pervers, notamment en ce qui a trait à la stigmatisation de l'individu.
 

Bibliographie

Publications du CIRDEF

Partenaires

Programme de subvention à la recherche appliquée de la Commission des partenaires du marché du travail

Date de début

  • février 2008

Date de fin

  • 2010